Liter(n)ature – Littérature, Environnement et Écologie (Université de Gand)

Le nouveau site Liter(n)ature est en ligne à l’adresse suivante :

                                                  www.literature.green

Ce site naît de l’exigence de repenser à nouveaux frais les rapports entre Littérature et Nature dans un contexte où la rupture de l’équilibre entre l’homme et l’environnement pose une menace sans précédent à la vie sur la planète. Nous estimons en effet que la contribution que la littérature peut apporter à la démarche écologique est fondamentale, et nous souhaitons contribuer à la définition de sa spécificité ainsi qu’à sa diffusion.

L’ambition intellectuelle du projet consiste alors à examiner comment les fictions contemporaines – romans, nouvelles et récits – mettent en place un imaginaire destiné à forger de nouveaux liens culturels avec la nature et l’environnement. Poursuivant des travaux en écopoétique, qui consacrent une attention particulière à l’analyse de la complexité textuelle, notre équipe étudie le rôle de l’imaginaire littéraire dans les domaines de la représentation des lieux, du non-humain, des bouleversements écologiques, des voyages et du savoir scientifique, en mettant en évidence la tension entre le caractère globalisant de ces problématiques et les enjeux culturels locaux.  

Nous souhaitons également développer les liens entre la recherche et la création qui se fait autour de ces thèmes et nous donnons la parole, dans la section « Propos d’auteurs », à des écrivains  sensibles à la question écologique.

Le site Liter(n)ature s’insère dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’Université de Gand et intitulé Littérature, Environnement et Écologie : une approche écopoétique de la fiction contemporaine française, italienne, germanophone et anglophone.

Nous disposons également d’une page Facebook, que vous pouvez visiter (et suivre) en cliquant ici.

Vous pouvez contribuer au développement du site en nous signalant les événements, les équipes de recherche et les appels à communications que vous vous voudriez voir publiés sur Liter(n)ature, et en collaborant à l’enrichissement de notre « Abécédaire écopoétique ». Il est également possible de présenter une demande pour participer au projet en tant que membre associé, selon les conditions indiquées ici : nous serions heureux de travailler avec vous !

Pierre Schoentjes, professeur de littérature française à l’Université de Gand et porteur principal du projet
Riccardo Barontini chercheur postdoctoral en littérature française à l’Université de Gand et coordinateur du projet
Benjamin Biebuyck, professeur de littérature allemande à l’Université de Gand et porteur du projet
Stef Craps, professeur de littérature anglaise à l’Université de Gand et porteur du projet
Sabine Verhulst, professeur émérite de littérature italienne à l’Université de Gand et porteuse du projet
Niccolò Scaffai, professeur de littérature italienne à l’Université de Lausanne et membre du projet
Irene Cecchini, doctorante en littérature italienne à l’Université de Gand dans le cadre du projet
Hannah Cornelus, doctorante en littérature française à l’Université de Gand dans le cadre du projet
Ida Marie Olsen, doctorante en littérature anglaise à l’Université de Gand dans le cadre du projet
Inès Vandamme, doctorante en littérature allemande à l’Université de Gand dans le cadre du projet

Littérature, nature et sciences

Ce carnet de recherche regroupe des éléments de mon parcours et de mes activités de réseau, ainsi que des présentations de mes projets de recherche, qu’ils soient académiques ou culturels, au croisement de la littérature, des sciences humaines et des sciences du vivant.

Le carnet de recherche interroge notamment les transferts entre littérature, géographie et sciences du vivant aux 20e et 21 siècles. Il prête une attention particulière à la constitution historique des savoirs littéraires qu’il aborde de façon concrète en associant une lecture des œuvres et une étude des trajectoires, des lieux (laboratoires et académies) et des réseaux (revues) où écrivains et scientifiques ont œuvré ensemble.

Le carnet vise à regrouper et rendre accessibles un ensemble de projets de recherche et de publications et s’adresse principalement à la communauté des chercheurs en sciences humaines, ainsi qu’à tous ceux qui sont intéressés par les approches interdisciplinaires de la littérature.