Topophilie. L’ami.e des lieux, la revue des espaces heureux

Cette nouvelle revue numérique se réclame de l’écologie, ce qui implique une méthode de faire et de penser combinant processus, transversalité et interrelations. Cultiver écologiquement cette amitié avec les lieux exige de rompre avec le productivisme et ses innombrables dégâts. La revue Topophile se veut celle des partisan·es des espaces heureux, architectes, paysagistes, artisan·es, étudiant·es, intellectuel·les, activistes, élu·es, citoyen·nes, habitant·es.

La revue vient de mettre en ligne des premiers articles, voir : https://topophile.net

L’imaginaire écologique contemporain : littérature et environnement (appel à communication)

Université de Gand – 7-9 décembre 2020

La problématique environnementale occupe, depuis les années 1980, une place grandissante dans la fiction contemporaine. Si la relation de l’homme avec la nature, de Théocrite jusqu’à Thoreau, a toujours joué un rôle décisif dans la littérature occidentale, une conscience proprement écologique des menaces à l’équilibre de la biosphère est un acquis relativement récent, qui a touché la littérature après avoir pénétré la société.  Lire la suite…